Professeur Farid Abdelnour

Farid AbdelNour est professeur de sciences politiques à l'Université d'État de San Diego. Ses sujets de recherche et d'enseignement sont la théorie politique et la politique du Moyen-Orient, avec un accent particulier sur les questions de responsabilité politique et le conflit israélo-palestinien. !

Farid Abdelnour Portrait

Farid Abdelnour a obtenu son doctorat en sciences politiques en 1999 de l'Université Rutgers, au Nouveau-Brunswick. Il a rejoint le département de sciences politiques de la SDSU en 2000. Il est également membre du corps professoral du Centre d'études islamiques et arabes qu'il a dirigé de 2002 à 2006 et de 2010 à 2012.

Actuellement, Abdel-Nour travaille avec le professeur Bruce E. Porteous, professeur de sciences politiques et dirige l'Institut Charles Hostler sur les affaires mondiales à titre honorifique. Ses intérêts de recherche et d'enseignement sont la théorie politique et la politique du Moyen-Orient.

Ses travaux d'érudition se concentrent sur les responsabilités des citoyens ordinaires à l'égard des résultats obtenus par leurs États. Il s'intéresse particulièrement aux relations israélo-palestiniennes.

Farid Abdelnour enseigne "Histoire de la pensée politique occidentale", "Pensée politique moderne", "Gouvernement et politique du Moyen-Orient", "Pensée politique contemporaine", le "Séminaire d'études supérieures en théorie politique", et le "Séminaire d'études supérieures en politique" avec un accent sur la politique arabe.

 

Quelques unes de ses publications :

  • “Responsible for the State: the Case of Obedient Subjects.” The European Journal of Political Theory, 2016
  • “Irreconcilable Narratives and Overlapping Consensus: The Jewish State and the Palestinian Right of Return.” Etude de recherche politique trimestrielle Mars 2015
  • “As If They Could be Brought to Account: How Athenians Managed the Political Unaccountability of Citizens,” coauteur avec Brad. L. Cook. History of Political Thought. Juillet 2014. 
  • “From Critic to Cheerleader: the clarifying example of Benny Morris’ conversion.” Holy Land Studies. 12:1 May 2013.
  • “Owning the Misdeeds of Japan’s wartime regime.” In Inherited Responsibility and Historical Reconciliation in East Asia. Eds. Jun-Hyeok Kwak and Melissa Nobles. New York. Routledge. 2013.
  • Introduction et Traduction du livre en arabe de Muhammad Abed al-Jabri’s “Authenticity and Contemporaneity in Modern and Contemporary Arab Thought.” Contemporary Arab Affairs 4:2, 2011.
  • “Inheriting Political Responsibility after a Change in Regime”. Journal of Asiatic Studies 53:2, 2010. 
  • “To the Bone: A Reflection on Identity.” In Islamophobia and Anti-Semitism. Eds. Hillel Schenker et Ziad Abu Zayyad. Princeton, Markus Wiener Publishers, 2006. 
  • “An International Ethics of Evil?” International Relations 18:4, 2004.
  • “Responsibility and National Memory.” International Journal of Politics, Culture, and Society 17:3, 2004. 
  • “Farewell to Justification: Habermas, Human Rights, and Universalist Morality.” Philosophy and Social Criticism 30:1, 2004.
  • “National Responsibility.” Political Theory 31:5, 2003. 
  • “Liberalism and Ethnocentrism.” The Journal of Political Philosophy 8:2. 2000.
  • “From Arm's Length to Intrusion: Rawls's 'The Law of Peoples' and the Challenge of Stability.” Journal of Politics 61:2, 1999.